Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 21 juin 2024
Antananarivo | 04h52
 

Société

Lutte contre la corruption

Les ministères peinent à remplir la plateforme des données sur la corruption

mercredi 8 novembre 2023 |  4917 visites  | Mandimbisoa R.

Une revue de données a été récemment organisée par le Comité pour la sauvegarde de l’intégrité (CSI) afin de voir avec les différents départements ministériels l’état d’avancement des travaux de collecte de données, les bonnes pratiques et les lacunes identifiées via la plateforme Système d’Information Intégré de la Gouvernance et de l’Anti-Corruption (SIIGAC). Il a été constaté que l’utilisation de ce plateforme n’est pas encore optimale (avec un taux de réponse de 46 %) et que divers facteurs de blocage restent à surmonter.

Le CSI dans le cadre de sa mission d’évaluation du système de lutte contre la corruption dans le pays procède à ce collecte de données administratives se rapportant aux mesures prises par Madagascar dans la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies contre la Corruption, en matière de prévention de la corruption et de recouvrement des avoirs illicites.

Les entités sources de données, regroupent les départements ministériels issus des 9 secteurs prioritaires de la stratégie nationale de lutte contre la corruption à savoir la justice, l’éducation, la Décentralisation et le foncier, la santé, le secteur privé, les finances et dépenses publiques, la sécurité, la Fonction publique et les ressources naturelles. Par ailleurs, les organes de lutte contre la corruption, ainsi que les organes de contrôle des finances publiques ont été sollicitées pour renseigner les données les concernant dans la plateforme.

Le SIIGAC est une plateforme d’échanges d’informations mis en place par la CSI et opérationnel depuis le mois de décembre 2022. Les objectifs de la plateforme consistent entre autres à promouvoir la culture de transparence et de reddition de comptes, à donner une vue synthétique de la situation de la corruption dans le pays, en renseignant sur l’efficacité et la conformité du système de lutte contre la corruption et aider à la prise de décisions ciblées ainsi que contribuer à l’internalisation des principaux instruments juridiques régionaux et internationaux de lutte contre la corruption.

Les données concernées constituent l’élément de base pour évaluer la conformité de Madagascar par rapport à ses engagements internationaux, identifier les éventuels écarts et les besoins en assistance technique pour pouvoir mieux cibler les actions de réformes futures pour plus d’efficacité de la lutte contre la corruption. À l’issue de la collecte de données, les prochaines étapes consisteront à traiter et à analyser les données en vue de disposer de données fiables et exhaustives pour se préparer aux prochaines évaluations de Madagascar dans le cadre de la lutte contre la corruption et celle contre le blanchiment de capitaux.

La corruption demeure une réalité trop ancrée dans le quotidien dans le pays, une situation qui accentue les inégalités et injustices sociales. Le pays a adopté et mis en place ces dernières années toutes les structures de lutte contre la corruption toutefois la question est de savoir si cela a un impact sur la population.

-----

8 commentaires

Vos commentaires

  • 8 novembre 2023 à 15:09 | Albatros (#234)

    Une « plateforme des données sur la corruption » à Madagascar !!!!!🤔

    Pourquoi une plateforme contre la corruption ?.

    Puisqu’on vous dit qu’à Madagascar :
    - « Il n’y a pas de crise » et,
    - « Il n’y’ a pas de corruption » de la part des « politi-chiens » et « politi-chiennes » (voir cas d’une certaine Romy !).

    • 8 novembre 2023 à 17:09 | bekily (#9403) répond à Albatros

      Et GÉRARD PERCEAU ????
      Le conseiller le plus proche du Conar ?
      Comme le fût BOCCHINO pour Tsiranana !

      Il est Conseiller pour le developpemenl et les grands investissements SVP !!!!
      CAD conseiller pour les orientations budgétaires les plus importantes ( ex routes et hôpitaux)

      * Ancien cadre DE BOUYGUES
      * COLAS étant une filiale de Bouygues
      * francafrique etant un RESEAU conçu pour défendre les INTERETS FRANCAIS (MONOPOLE ECONOMIQUE)

      Bien naïf celui qui pense que la Francafrique est un machin en voie de disparition. ...

      Pas à Madagascar depuis 1960 !!!.
      Pas pour les Malgaches , les derniers des mohicans !!!

      On ne voit que Rajoelina, un pantin à sa solde, et on ne s’occupe pas beaucoup de la forêt qui l’entoure : CEUX QUI FINANCENT SA PROPAGANDE AHURISSANTE

      Ravalolanana l’avait bien compris

      Hiridjee et Ravatomsnga/Andriantsitoaina en vivent !
      Ils ont de intérêts immenses à défendre et se « feancafriquent » à fond...pourquoi pas jusqu’aux assassinats ?..
      comme à l’accoutumee ??? Ni vu, ni connu

      .

  • 8 novembre 2023 à 16:36 | Jipo (#4988)

    Soit elles ont été mal adoptées, soit elles ont été mal mises en place, dans les deux cas, le résultat est le meme : RESULTAT = O !
    Virez moi ces bandits !

    • 8 novembre 2023 à 22:46 | canal baobab 13000 (#11569) répond à Jipo

      Virez moa..
      Un chef ou un patron bref un brave ça charge ça demande pas qu on lui...😁
      Bon
      on c est un con..
      Au mieux hein😊😉😁
      C est pas pour toi mais les gasy faut vous devenir redevenir ...Saka😊
      Sakalave...
      Guerrier
      Ça veut pas dire suicidaire hein...
      1 guerrilla : toucher l enemi ,essayer de l amener à s énerver...
      et s enfuir car le petit n a pas le choix...
      Tant que la bête n est pas au bord du précipice....
      La francafrik y est....🙂😉
      Les jésuites😁y pour être clair comme du quartz optique qualité extra 😊

  • 9 novembre 2023 à 04:43 | umberto (#10893)

    Les ministres peinent....bien sûr sont eux mêmes concernées !!

  • 9 novembre 2023 à 07:26 | Lucile (#11487)

    Il est en effet extrêmement dommageable que des structures mises en place dans le but d’assainir la vie publique de la nation et sa gouvernance ne soient pas plus efficaces à ce jour . L’opacité de la gestion des affaires (ex. les marchés de gré à gré entre autres) , le fait de ne pas rendre systématiquement des comptes en temps et en heure par les responsables entravent la marche du progrès dans tous les domaines car si l’on ne sait pas où on en est : on ne sait pas où l’on va .
    Mais au-delà de ces retards techniques cruciaux , se pose la question fondamentale de savoir si les gouvernants ont un VRAI projet pour Madagascar ... à part celui de confondre leur projet personnel qui est celui de se remplir les poches et de faire de Madagascar : LE 5ÈME PAYS LE PLUS PAUVRE DU MONDE...

  • 9 novembre 2023 à 07:26 | Lucile (#11487)

    Il est en effet extrêmement dommageable que des structures mises en place dans le but d’assainir la vie publique de la nation et sa gouvernance ne soient pas plus efficaces à ce jour . L’opacité de la gestion des affaires (ex. les marchés de gré à gré entre autres) , le fait de ne pas rendre systématiquement des comptes en temps et en heure par les responsables entravent la marche du progrès dans tous les domaines car si l’on ne sait pas où on en est : on ne sait pas où l’on va .
    Mais au-delà de ces retards techniques cruciaux , se pose la question fondamentale de savoir si les gouvernants ont un VRAI projet pour Madagascar ... à part celui de confondre leur projet personnel qui est celui de se remplir les poches et de faire de Madagascar : LE 5ÈME PAYS LE PLUS PAUVRE DU MONDE...

  • 9 novembre 2023 à 07:38 | Lucile (#11487)

    Par ailleurs dans ce 5ÈME PAYS LE PLUS PAUVRE DU MONDE qu’est Madagascar en 2023 , effectivement d’où vient tout cet argent qui finance la campagne de ceux qui se lancent à corps perdu dans cette farce ?
    Madagascar , à défaut d’être un pays :
    - auto-suffisant du point de vue alimentaire,
    - prospère (vanille , richesses du sous-sol , letchis etc...),
    - fourmillant de projets et de perspectives pour sa jeunesse , etc...
    Madagascar serait-il devenu une plaque tournante de tous les trafics immondes de la planète et une place privilégiée de blanchiment de l’argent sale de l’Internationale maffieuse ?

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS