Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 7 octobre 2022
Antananarivo | 19h44
 

Politique

Diplomatie

Ministère des Affaires étrangères : Richard Randriamandranto dans la tourmente

vendredi 1er juillet | Mandimbisoa R.

Après une semaine de grève du personnel, les tensions au sein du ministère des Affaires étrangères sont loin d’être apaisées. Les propos du ministre Richard Randriamandranto devant les députés ont été mal perçus par les syndicalistes.

Hier, lors d’un nouveau mouvement de grève mené par les syndicats de ce ministère, la nomination de Richard Randriamandranto à son poste a été fortement remise en cause. Devant la presse, le porte-parole des syndicalistes, Mija Rasamizafy, a demandé si le ministre avait les compétences requises pour diriger ce département. Il a enfoncé le clou en s’interrogeant si ce dernier mérite encore de diriger la diplomatie malgache. Ancien ministre de l’Economie et des Finances, Richard Randriamandranto a été nommé à ce poste au mois de mars dernier en succédant à Patrick Rajoelina.

Mercredi, lors du face-à-face entre le gouvernement et les députés, Richard Randriamandranto a lancé que le grève du personnel de son ministère aurait une connotation politique. Une déclaration n’a fait que remonter la tension entre le ministre et les syndicalistes. Pour ces derniers, le ministre des Affaires étrangères connaît tout sauf la diplomatie.

Le personnel de ce ministère est en grève depuis une semaine compte le poursuivre. Les services liés aux autorisations de survol, à l’évacuation sanitaire, au rapatriement des dépouilles mortelles, à l’assistance des ressortissants malgache en détresse à l’étranger et à la sécurité et aux services médico-sociaux sont quand même assurés.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 1er juillet à 11:42 | lé kopé (#10607)

    Ce Ministre fait la sourde oreilles jusqu’au Crash Final , qui sonnera le glas de son comportement méprisant envers ses Administrés . Si les Thuriféraires du régime crient sur tous les toits , qu’ils sont pour le dialogue , ce cas de figure nous démontre suffisamment le contraire .

  • 1er juillet à 13:52 | Kobbe (#11248)

    BAVARDS, INDISCRETS : TRAITS TYPIQUES DES FRANÇAIS (ET ASSIMILÉS) ?
    Les propos de Randriamandranto le met dans une position inconfortable, Emmanuel Macron est aussi dans une autre tourmente. Dévoilant en plein air une conversation confidentielle interétatique, le président français a embarrassé son pays/peuple et surtout le président Joe Biden au récent sommet G7. Les français devraient apprendrendre le sense de la discretion (avant de donner des petites leçons aux africains). Qualifié parfois de tout, mais on ne verra jamais Andry Rajoelina être si indiscret comme Macron devant son homologue américain. Souvent atypiques, nos amis français nous embarrassent aussi parfois.

    Richard Randriamandranto est un produit français, la prudence du verbe l’échappe aussi. Bavardarges, indiscretions, des traits propres à la culture française /francophone ? Exposant à ciel ouvert une des strategies d’embargo du G7 contre la Russie, on dirait que Macron s’était enivré de trop de la nature bavarde des français. Les séquelles de l’indiscretion et de la competence illogique francophone reste encore vivantes au Madagascar : parachuté de la finance aux affaires étrangères, Randriamandranto n’est qu’une victime culturelle.

  • 1er juillet à 15:32 | reviv (#9830)

    sans indiscrétion dites-vous ?...peut-être..
    mais bavardages ? non car dans une démocratie vivante, rien ne se cache sous le paillasson,
    les médias sont libres de dire tout, jouent la transparence et éclairent l’opinion...

    Pour le reste...c’est à chacun d’analyser selon son penchant ou plus exactement sa culture...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS